http://www.vefblog.net/furtives/

  VEF Blog

Actualités de David Milh, photographe

posté le 01/02/08

Des nouvelles des autres !

Fidèles lecteurs de la rubrique Actualité : bonjour !

 

Je n'irai pas par quatre chemins. Mon activité très soutenue du moment doublée à un manque d'inspiration inversement proportionnel m'empêche de mettre à jour régulièrement cette rubrique...

 

Pour faire illusion je vous parlerai de l'activité des autres.

 

Je pense ne jamais avoir parlé ici de Pascal Renoux. Ce photographe Nantais est, "à l'origine", dessinateur et peintre. Son approche du portrait et du nu est unique. A découvrir !

 

 

(c) Pascal Renoux

www.pascalrenoux.com 

 

 

Du côté des photographes "au dessus du lot" je ne peux que vous inviter à nouveau à faire connaissance avec le travail de Paolo Roversi. Son site n'est pas un exemple en termes de navigation web, il est également difficile de trouver des livres de ses photos. Bref, le genre de photographe qui se mérite !

 

(c) Paolo Roversi

www.paoloroversi.com 

 

 

 

 

A part ça je voulais parler ici d'un sujet qui donne lieu à débat entre "ceux qui savent" et "ceux qui ignorent" le principe de rémunération d'un auteur-photographe (oui, c'est pompeux comme terme mais c'est comme ça qu'on dit).

 

Dernièrement, un client potentiel m'a contacté pour réaliser des "shootings" (j'ai horreur de ce mot) de produits pour un dépliant vantant leur mérite. C'était la première fois qu'il faisait appel à un photographe et du coup a été très choqué par une chose :

 

Dans le cadre d'une commande émanant d'un professionnel, une facture d'auteur-photographe est, grosso-modo, décomposée en 3 parties : la rémunération artistique (qui est, en gros, l'équivalent de la main-d'oeuvre), la cession des droits et les cotisations sociales à verser à un organisme de couverture sociale (l'AGESSA, le plus souvent). Le client comprenait bien la partie main d'oeuvre, la partie cotisations, mais bloquait à donf sur la partie cession des droits.

 

En quoi consiste la cession des droits ? Il s'agit (grosso-modo là encore) d'une compensation financière en l'échange de l'autorisation donnée au client d'utiliser les photographies, dans un cadre défini, durant une période établie. Le coût de cette cession des droits est fonction du support sur lequel sera diffusée l'image, sa grandeur,le nombre d'exemplaires, etc. (affiches, journaux, livres, sites internet etc). 

 

Le blocage du client est venu du fait qu'il ne se mettait pas dans la peau d'un professionnel qui allait utiliser les photographies à des fins commerciales mais dans celle d'un particulier qui allait afficher les jolies photos de David Milh (si, je fais parfois de jolies photos que les gens affichent dans leur salon) pour son plaisir propre. Il aurait souhaité que l'autorisation d'utilisation des photos soit consentie "à vie" (comme c'est généralement le cas pour l'utilisation des photos dans un cadre familial et privé).

 

Je comprends ce type de réaction car le droit d'auteur est assez mal connu des non-initiés. Mais il faut bien comprendre que de la même manière qu'un photographe ne peut utiliser librement une photographie sans autorisation de la personne représentée sur la photo (ou les biens d'une personnes représentés sur une photo mais on va faire court) , un commanditaire ne peut utiliser les photographies d'un photographe et en tirer des bénéfices directs ou indirects sans une cessions des droits dans un cadre limité.

 

J'ai expliqué ça tout bien à ce client potentiel qui, selon toute vraissemblance, est passé du statut de "client potentiel" à celui de "ex-futur client" puisque je pense qu'il fera appel à un photographe qui lui fera cadeau du droit d'utilisation des photos ad vitam eternam...

 

 

A bientôt !

 

DM 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

Sophie Richardoz  le 03-02-2008 à 19:32:35  #   (site)

A propos de Roversi, je ne sais pas si tu as vu cet édito dans le Vogue Italie de Novembre dernier (pointue, la maquilleuse, lol), mais c'est sans doute un des plus beaux éditos que j'ai jamais vu (une gentille personne qui ne respecte pas trop les (c) mais qui m'arrange bien quand même l'a scanné et posté sur flickr):

http://www.flickr.com/photos/fashioninspiration/2046543891/in/photostream/

dmh  le 02-02-2008 à 07:40:20  #

Très bonne remarque Sophie Richardoz !!

En effet, je ne connais pas bien le droit de l'image dans les autres pays mais le système français est assez uniquement en son genre. D'ailleurs saviez-vous que la notion de droit d'auteur a été, si je n'm'abuse, "inventée" par Beaumarchais et a fait l'objet d'une loi à la fin du 18° siècle ? A l'époque aucune contrepartie financière n'était offerte à un auteur de pièce de théâtre et seuls les comédiens s'en mettaient plein les fouilles !

DM

Sophie Richardoz  le 01-02-2008 à 23:15:11  #   (site)

"de la même manière qu'un photographe ne peut utiliser librement une photographie sans autorisation de la personne représentée sur la photo", oui, mais un photographe français. C'est bien une exception française, le droit à l'image?

 
 
posté le 09/01/08

Et surtout la santé !

Bonjour à vous, joyeux lecteurs de la rubrique actualité, qui avez pris comme bonne résolution de mettre cette page dans vos liens favoris !

Quoi de neuf en cette nouvelle année ?

Beaucoup de commandes de séances de portraits depuis la fin de l'année dernière et, depuis le début 2008, mon carnet de rendez-vous prend de bonnes joues.

 

Vous aurez le plaisir d'accéder d'ici quelques temps à la rubrique "vente de tirages" sur le site.

Entre deux commandes je travaille sur un projet de stages de formation pour les débutants et "faux" débutants en photographie. L'idée est de proposer des stages en petit groupe, à la fois ludiques et instructifs, pour ceux qui veulent s'affranchir des impondérables techniques et avoir une approche plus "construite" de la prise de vue. Les premiers stages débuteront aux beaux jours (probablement en avril)...

Au chapitre des nouveautés du site vous trouverez de nouvelles photos de danse "à la Degas" dans le portfolio platement appelé "Figures libres" (l'inspiration, papa, ça se commande pas !) et vous pourrez également retrouver le portfolio "errances" allégé de quelques photos. Cette série sera alimentée au fil des prochaines semaines.

 

 

L'une des "figures libres" 

 

 

 

Je viens d'apprendre la parution de quelques photos de votre humble serviteur en illustration d'un article consacré à la comédienne (et amie) suisse Stéphanie Zwicky dans le "Migros Magazine", Migros étant l'équivalent de la chaine de magasins "Carrefour" (Migros est en Suisse la deuxième entreprise la plus importante après Nestlé). Le magazine a été tiré à 700 000 exemplaires, une bagatelle, et mes modestes photos ont l'honneur de cotoyer un portrait de l'excellent Serge Picard de l'excellente agence Vu'. Si ça c'est pas la classe ;-) hihi !

 

 

mes 4 photos illustrant l'article

 - cliquez pour agrandir - 

 

 

Le portrait réalisé par Serge Picard (agence Vu') 

- cliquez pour agrandir - 

 

 

 

 

Voilà pour les nouvelles !

 

A bientôt

 

DM

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

furtives  le 15-01-2008 à 10:27:52  #   (site)

Hop ! Merci de m'avoir parlé du flux rss : du coup j'ai réussi à trouver le menu qui va bien !

SophieR  le 14-01-2008 à 22:50:45  #   (site)

Hey, classe, j'adore aller à Migros quand je suis en Suisse!
Je me suis abonnée à ton blog après moult détours pour trouver le rss (ça serait une bonne idée de l'intégrer à ton site). Je sais pas toi, mais moi je ne pense pas souvent à aller sur le blog des gens. Longue vie aux agrégateurs de flux rss. Sourire

Sophie

Alesc  le 14-01-2008 à 09:56:23  #   (site)

Salut David !

Bravo pour cette publi, c'est génial ! guitrock
Je vais souvent à la Migros quand je vais en Suisse, j'essaierai de ramener un magazine... Langue

Biz et félicitations ! Clin doeil

Lci  le 13-01-2008 à 20:56:52  #   (site)

Salut DMh et bonne année pleine de milh et milh déclenchements rémunérés poil au chéquier.
Je suis heureux de voir que ça y est ! tu es publié sur de gros tirages, ça avance (donc !) et c'est encourageant.
c'est bien aussi de mettre un espace vente sur ton site car j'apprécierais d'avoir des petites images de toi dans mon bureau "si, si, j'te jure, c'est un pote à moi...."

dans tes stages de mis à niveau, n'oublie pas de promouvoir silkypix et mes géniaux tutos ! moi, je te ferai de la pub sur le forum k10d !
zoubi

 
 
posté le 06/12/07

Des nouvelles ? Ok mais vite fait alors !

Bonjour à tous, espiègles lecteurs de la rubrique "actualité" !

 

J'entends d'ici les plus  dissipés d'entre vous : "Ouiiiii, alors il dit qu'il va faire des effoooorts, et finalement sa mise à jour hebdomadaire reste mensueeeeelle..." etc. Je resterai de marbre et ne répondrai que par le célèbre dicton Berbère "trop de mise à jour hebdomadaire tue le dromadaire qui est en vous". Oui, je sais, ça reste relativement abscons comme proverbe mais je vous laisse méditer là-dessus pendant que je m'occupe de ceux du premier rang.

 

Au programme des nouveautés :

 

- Du nouveau sur le palier !

J'ai décidé de mettre une nouvelle photo à l'entrée du site, chaque mois, car je ne peux plus voir en peinture le petit diaporama habituel. Pour le mois de décembre vous trouverez une photo issue du projet "acidulées"...

 

- Le projet "acidulées" !
 Je cherche, je cherche... après être parti tous azimuts (pif ! paf ! pof !) une cohérence semble se dégager du projet. Je pense être pour le moment le seul à la percevoir mais on approche de quelque chose là ! Une discussion avec un modèle potentiel (C. je te contacte mi-janvier) pour ce projet m'a permis de saisir à quel point, pour cette série en particulier, le choix des photos présentées était primordial. Comme il s'agit d'un sujet "bordel line" que je veux délibérément entre le "bon goût" (légendaire-qui-caractérise-mon-travail-il-faut-bien-le-dire-oh-non-arrêtez-

vous-me-faite-rougir) et le "mauvais goût" la moindre dérive dans l'un ou l'autre des sens fait basculer l'ensemble (trop de bon goût tue le mauvais goût. Sans parler des conséquences sur les dromadaires). Encore que (je viens de relire la précédente phrase) "bon goût" et "mauvais goût" sont des termes qui ne veulent pas dire grand chose en l'espèce...

 

 

"Acidulées"... la suite ! 

 

 

 

- Google est mon ami !
 Surpris par l'affluence des messages de clients potentiels via mon site ces dernières semaines j'ai appris que j'étais le troisième photographe sur la liste quand on tape "photographe portraits" et que je ne suis pas loin non plus quand on tape des mots-clés liés à la photographie (photographe professionnel, photographe Paris ou que sais-je encore... ). Mon ami Alexandre m'a fait connaître un outil de statistique fiable, Google Analytics, qui me permet de vous annoncer une moyenne officielle de 50 "vraies" visites par jour (des visiteurs chaque fois différents et qui restent plus de 30 secondes sur le site). J'attends un coup de fil du Ministère de la Culture d'un moment à l'autre pour connaître la date de remise de la médaille des chevaliers des Zarts, des Chiffres et des Lettres.

 

Soit dit en passant, "Google est mon ami" mais me fait un peu flipper quand même : Ce géant des moteurs de recherche tisse sa toile sur la toile et dispose de tous les outils nécessaires à toute bonne grosse dictature digne de ce nom. Après avoir installé des "webcams" permettant d'aller encore plus loin que Google Earth en termes d'indiscrétion, le voilà au service du "petit peuple du web" pour lui dire qui est venu sur le site, à quelle heure, d'où, pourquoi... Comme disait Woody Allen : "quel est le mot qui désigne une personne qui se méfie de tout le monde ? Parano ? Non : perspicace !" 

 

Donc Google est mon ami mais je ne lui laisserais pas les clés de ma maison... 

   

 

- Spécial copinage !
 Pour ceux qui n'ont pas d'idée de cadeau super et pas chers je vous invite à rendre visite à la boutique Sanouk Design (soit en vrai pour les parisiens 6 passage du Grand Cerf dans le 2°, soit virtuellement sur le site www.sanoukdesign.com)

 

 

 

 

 

 

 

quelques objets rigolos

que vous trouverez chez Sanouk design 


      
 

J'en profite pour signaler aux parisiens que le centre de Paris est percé de ci de là par de superbes passages couverts à découvrir. Vous trouverez toute les informations sur ce site www.passagesetgaleries.org

 

- Vente de tirages en ligne !
Même si je privilégie le contact direct pour les ventes de mes tirages,  je remettrai en ligne dès le mois de janvier une page permettant d'acheter des photos directement. Pour répondre aux différentes attentes (donc aux différents budgets... ) certaines images seront proposées sur des supports "prestigieux" (papier baryté, jet d'encre "fine art"... ) mais aussi sur des supports de très bonne facture mais moins coûteux à la fabrication (papier fuji Archival Supreme et tireuse Lambda ou Frontier). Oui ok, si j'étais un vrai bon commercial j'aurais mis en ligne cette galerie avant les fêtes mais si j'étais un vrai bon commercial ça se saurait, non ?

Voilà pour le moment...

Je reviendrai vers vous bientôt !

 

DM



 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

Khalam  le 31-12-2007 à 14:25:18  #   (site)

Coucou,

un joyeux Noël en retard, et plein de grosses bises à vous!

Gw. Nine

Khalam  le 15-12-2007 à 21:48:51  #

ça bouge par chez toi on dirait...
je me priverais des commentaires graveleux que je te reserve pour le privé Clin doeil

plein de courage pour la suite, décembre est un mois long, court, speed,... et tutti quanti
(ils m'ont meme collé un audit financier pour entre Noel et Jour de l'An t'y crois toi?)

bises

Gw.

DM  le 07-12-2007 à 16:52:16  #

Salut Alesc,

Oui, il est très sympa mais (comme un fait exprès) il a un peu la même tête que le troll que tu as utilisé sans le savoir dans ton message, cher petit lutin.

Alesc  le 07-12-2007 à 16:15:51  #   (site)

Il a l'air sympa ton ami Alexandre ! smiley_id166422smiley_id118693

 
 
posté le 24/11/07

Et voilà-t-y pas novembre qui touche à sa fin...

Un nouveau petit post pour vous faire part de l'avancement de mes projets en ce beau mois de novembre qui touche à sa fin...

 

Après une semaine passée en Turquie (je posterai quelques photos ici prochainement) me voilà de retour, plein d'énegie dans la besace ! On dit merci qui ? Merci les loukoums !


Côté commandes, le carnet se rempli bien pour le printemps et l'été 2008. Je vais démarcher de nouvelles crèches et maternelles pour leur proposer mes services comme au printemps dernier (les portraits "sur le vif" avaient beaucoup plu aux parents) (sauf une dame, qui préférait que son enfant soit pris assis-devant-un-fond-et-puis-pas-du-flou-derrière-que-du-bien-net-vous-voyez ? Oui... je vois... )

 

Petit point noir (Beurk ! Quelle expression ! Et pourquoi pas "petit comédon" aussi ?) j'ai un peu de mal à trouver de nouveaux clients "institutionnels"... allez David : prends ta serviette de V.R.P (Vendeur Représentant de Photos ?) et va proposer tes services ! Un monsieur me disait dernièrement "photographe profechionol c'est 5% de talent et 95% de commercial". Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce pourcentage. Il manque un pourcentage de "chance de rencontrer la bonne personne au bon moment" mais je pense que c'est intégré dans les 95%... enfin quoiqu'il en soit je vais lancer une vaste campagne de propagande dans les domaines que j'ai naguère côtoyé (et oui... j'ai eu une vie professionnelle sérieuse avec un costume avant la photographie !)

 

Pour les projets persos, j'en mène plusieurs en parallèle, en perpendiculaire et en diagonal. Une sorte de gros bazar qui me convient bien.

 

Je débute mardi (enfin !) mon projet "reportage-portraits" sur le Temps (pas la météo, l'unité temporelle). Il s'agit d'un projet assez simple dans sa réalisation : J'interviewe des personnes de tous âges et tous horizons pour connaître leur rapport au temps et je réalise ensuite un portrait d'eux me présentant le moyen qui leur sert à gérer leur temps personnel au quotidien. Une dizaine de personnes ont déjà été sélectionnées pour participer à ce projet mais je compte agrandir le cercle donc, ceci est une invitation, si l'idée de participer vous intéresse n'hésitez pas à me contacter en cliquant ici !

Je continue également le projet "acidulées" qui prend forme doucement... la cohérence de ce sujet est peut être au bout du tunnel !

 

 

acidulées ! 

 

 


En allant visiter l'expo de Edward Steichen (Tiens ! En voilà un qui avait les 95% commerciaux sur-développés !), dont les photos m'ont particulièrement peu touché ,mais c'est une autre histoire, j'ai pu admirer de magnifiques tirages faits par le biais de procédés dits "alternatifs" tels que le bromure d'argent, la gomme bichromatée, le tirage au charbon... et certains nus de Steichen, tirés en gomme bichromatée, m'ont rappelé l'embryon d'un projet personnel qui est dans le même esprit (à l'époque je ne connaissais pas les nus de Steichen mais je crois que la photographie est finalement un éternel recommencement, non ?) et du coup ça m'a donné envie de faire pousser cet embryon et de travailler en jet d'encre sur des papiers texturés. vous en saurez plus prochainement.

  

Toujours au chapitre des tirages, je suis resté - comme toujours - scotché devant les tirages couleurs par procédé dye-transfer (un procédé qui est proche du procédé lithographique : si j'ai bien compris on réalise trois "positifs" d'une photo puis chaque positif est imprégné de jaune, Magenta et Cyan, et on applique successivement ces positifs sur un papier baryté gélatiné. Ensuite 30 secondes au micro-onde, du sel du poivre, et roule ma poule ! ). Je suis littéralement amoureux de ce procédé. Même une photo de David Hamilton me semblerait belle avec un tel  tirage !


A part ça je viens de soumettre des photographies à la galerie "Art and you". Un visiteur du GMAC m'avait parlé de cette galerie d'un nouveau genre. Outre un lieu d'exposition réellement réel (14 rue Richet dans le 9ième y'a pas plus réel), La galerie dispose d'une expo "virtuelle" sur le site www.art-and-you.com/ . Il est possible de déposer ses "œuvres" dans la partie "cast" du site. Et les oeuvres présentant le plus grand nombre de votes positifs se verront exposées rue Richet. L'idée est loin d'être démocratique puisque, finalement, seront exposés non pas les artistes qui plaisent le plus mais plutôt ceux qui ont beaucoup d'amis connectés à internet mais le principe est rigolo. Seul "Hic" : pour voter il faut s'inscrire (gratuitement) sur le site ce qui demande un peu de temps. J'imagine que l'obligation d'inscription permet à la galerie de se constituer un fichier client conséquent. Les aficionados de mes photomatics, peuvent donc aller voter comme des oufs dans la partie "cast" du site (si mes photos ne sont pas visibles il faut rechercher l'artiste "furtives" !)

 

Voilà pour les quelques nouvelles fraîches !

 

A bientôt !

DM

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

DMH  le 06-12-2007 à 22:40:09  #

Salut la famille M. !

Merci pour vos votes soutenus ! Concernant la réalisation de photos nettes je ne sais pas si c'est gagné. A chaque fois que j'en fait une (par hasard) je me retourne pour voir si ce n'est pas quelqu'un qui l'a prise à ma place. gné;-)

Des bisous à vous... 5 (Fatche !)

joce  le 06-12-2007 à 09:32:52  #

salut David.
nous avons voté OUI pour tout parceque c'est trop beau même flou...il faut bien maintenir sa main pour pas bouger quand on prend des photos mais ça viendra pour toi aussi avec un peu de pratique....
bonne continuation et ne désespère pas.smiley_id258194
on croit à ton génie.
bisou

 
 
posté le 05/11/07

GMAC 2007 : Le bilan !

Chers amis...bonjour !

 

Me voilà de retour du Grand Marché d'Art Contemporain où j'ai passé 6 jours dans un magnifique petit cabanon en toile blanche. Avec la douceur automnale de ce début novembre il ne manquait plus qu'un peu de sable pour se croire à Deauville...

 

And now (et maintenant) the bilan that you wainting everyone (le bilan que vous attendez tous) (oui, je sais, je dois prendre des cours d'anglais).

 

 

Chapitre 1 : de la difficulté de bien choisir ce que l'on va exposer.

 

En avril dernier, lors de ma première exposition au GMAC de Bastille, Daniel Chenot (un excellent photographe) m'avait donné la recette pour choisir les photos que l'on veut exposer (en fait, selon lui, il faut sélectionner uniquement les photos qui vous plaisent et ne pas chercher à montrer les photos qui pourraient plaire). J'applique désormais cette façon de sélectionner mais je me suis rendu compte la semaine dernière qu'il fallait également bien réfléchir à la cohérence des photos entre elles (oui, ça peut sembler du B.A-BA mais selon toute vraisemblance ce n'était pas évident pour moi).

 

Pour illustrer mon propos : mon flyer de présentation de l'expo faisait apparaître une photo d'une série en cours, "acidulé", (que vous trouverez dans la partie "exposition" du site, pour mémoire). Le reste des photos exposées était celles de la danse inspirées des tableaux de Degas (voir portfolio), celles "toutes noires et toutes blanches" (voir portfolio) et également quelques "corps et obscurités" et "photomatics" (voir portfolio) (eh oh ! Revenez ! vous irez voir le portfolio après !). Comme la photo de la série "acidulé" était "l'accroche" de l'expo je l'avais disposée en entrée de stand (en "tête de gondole" pour les fans de supermarché).  Jusque-là bon.

 

Une première visite aurait dû me mettre la puce à l'oreille... un jeune homme arrive sur le stand, "flashe" sur cette photo, et me dit : "oooh, vous aimez bien les jambes...". Moi : "euh... oui, enfin non, enfin pas particulièrement, j'aime bien le corps, comment dire...". Lui aimait beaucoup les jambes (!) et trouvait la pose du modèle très suggestive. Glup ! Sans vouloir faire ma blanche colombe je n'avais pas vu cette image sous cet angle... et ça a continué, au fil des visites d'amis ou d'amateurs de photographies (ou de jambes), certains voyaient cette photo en toute innocence, d'autres de façon plus "érotisante"... Quoi qu'il en soit, elle n'avait pas sa place à côté de la série "danse" qui prenait une bonne part du stand (5 photos 50x70cm). C'est Francis Apesteguy (un grand photographe dont je reparlerai dans le chapitre 4) qui m'a définitivement convaincu de ne pas la mettre tant en évidence (je l'ai d'ailleurs rangée dans mon carton à dessin et la ressortirai quand elle aura sa place, dans la série qui est en cours de réalisation)

 

 

première version de l'accrochage

avec la "photo-scandale" (!) en haut à droite 

 

 

 

version définitive de l'accrochage

avec un mélange pas forcément génial de la danse

et des "noires et blanches"... mais bon !

 

 

Comme vous le savez peut-être je partageais le stand avec mon ami Alexandre Maller qui, lui, exposait une série de nus féminins.

  la partie d'Alexandre, avec le magnifique boîtier électrique en haut à droite
(qui n'était pas à vendre)
 
 
Chapitre 2 : De l'intérêt d'exposer avec un ami qui fait de belles photos de nus féminins (!)
 
 
Les photos d'Alexandre ont été un aspirateur à visiteurs. D'une part du fait du sujet traité (ben, oui, forcément), d'autre part grâce à la belle qualité de la lumière, de la douceur des poses et de la "lisibilité instantanée" de ses photographies. Dans le bric-à-brac que constituent les stands de cette partie du marché, notre cabanon semblait être un refuge pour les visiteurs (enfin quelque chose "d'accessible" à regarder !). D'ailleurs très souvent les gens se raccrochaient à la photo du dos "clair obscur" que vous pouvez voir en bas à gauche de l'image ci-dessus. Certainement parce qu'elle correspondait à quelque chose de familier, de "classiquement beau". Une personne est arrivée à toute vitesse dans notre stand en s'exclamant : "aaah ! ICI c'est beau !". Un refuge vous dis-je !
 
Le second effet des photos d'Alexandre est que la majorité des visiteurs était scotchée par ses photos mais leurs yeux glissaient (littéralement !) sur les miennes sans s'arrêter... (les photos que j'ai exposées sur la danse n'étaient pas faciles d'accès au premier coup d'oeil)
 
Le moins que l'on puisse dire c'est que nos travaux étaient complémentaires : les visiteurs qui admiraient les photos d'Alex ne regardaient pas les miennes, ceux qui regardaient les miennes ne s'intéressaient pas à celles d'Alexandre et une poignée de visiteurs prenait nos deux cartes de visites (message personnel : Alexandre, parfois des gens n'ont pas compris qu'il y avait deux photographes sur le stand. Quand tu auras des visites sur ton site internet qui ne te sont pas destinées merci de bien vouloir me les renvoyer. J'en ferai de même avec les nombreux visiteurs à qui j'ai fait croire que les nus étaient de moi afin de doper les statistiques de mon site internet).
 
 
Chapitre 3 : de la difficulté de rester sérieux face à certaines critiques
 
Autant, la fois précédente, j'avais été assez touché par certaines critiques négatives que je trouvais injustes, autant (ai-je mûri entre temps ?) les critiques négatives de cette année m'ont bien fait marrer !
 
Pêle-mêle, nous avons pu, Alexandre et moi, être comparés respectivement à Lucien Clergue (Alexandre n'aime pas du tout Lucien Clergue), David Hamilton (je déteste David Hamilton). Plus flatteur : Jean-Loup Sieff (Alexandre ADORE Jean-Loup Sieff) et... Edgar Degas (oui, en effet, là je "me la pète" un peu...). Concernant les photos de danse, les inévitables photographes du dimanche qui pensent que "ouais, pfff, c'est rien que du flou de bougé, rien de plus facile" (c'est les mêmes qui regardent les matchs de foot ou les courses cyclistes en trouvant que, franchement, c'est pas très difficile comme sport)...
 
Mais, dans l'ensemble, les visiteurs regardaient les photos soit sans rien dire, soit en rapprochant ce qu'ils voyaient de ce qu'ils font eux-mêmes ou de ce qu'un de leurs amis photographes fait ("t'as vu ? Ca ressemble à ce que fait Untel...").
 
 
Chapitre 4 : de la tangibilité du dicton "les amis de mes amis sont mes amis" (suivi de "le GMAC c'est vraiment trop cool pour se faire de nouveaux amis même si ce n'est pas les amis de mes amis")
 
 Le GMAC c'est avant tout des rencontres. Rencontre entre "artistes" (ouah le grand mot !), rencontre entre confrères etc... et puis les amis des amis. Quel plaisir d'avoir pu vérifier le dicton ! J'en profite (et je rappelle que je fais ce que je veux sur mon blog) pour faire un petit clin d'oeil au détenteur de "la palme d'or des amis de mes amis" en la personne de Jean D. qui a franchi, à plusieurs reprises, en vélib', les cols escarpés de Paris pour venir me voir. Merci Jean. Une belle rencontre. Et à très bientôt ;-)
 
D'autres rencontres, entre exposants, avec Francis APESTEGUY (nous nous étions croisés au précédent GMAC) qui est venu me voir à plusieurs reprises pour me conseiller dans le choix des photos exposées (voir chap. 1), me donner des conseils sur des possibilités de tirages de mes photos etc. Merci Francis ! J'ai également fait la connaissance de Frédéric DUCLOS  qui photographie des affiches (un peu dans l'esprit des nouveaux réalistes) et réalise de superbes photos de "détails" dans la ville (Ernst Haas avait fait ça en son temps) dont l'une me plaît particulièrement et je crois que je vais craquer et l'acheter un de ces jours...
 
Et aussi des "consolidations de connaissances" (des personnes que l'on croisait jusqu'alors et avec qui on sympathise plus clairement par le biais de l'expo). A ce titre j'en profite pour faire de la pub pour une petite boutique géniale, au coeur de Paris (passage du Grand Cerf dans le 2ieme arr.) qui s'appelle Sanouk Design. (A bientôt Anne !) 
 
Et aussi la visite des fidèles amis, qui bravent la foule pour venir vous faire un petit coucou (merci les amis ! Ca m'a vraiment fait plaisir de vous voir dans ce contexte)
 
Et d'autres rencontres avec des personnes que l'on ne reverra probablement jamais mais avec qui on passe un bon moment...
 
 
Chapitre 5 : de la suite de l'aventure...
 
Ben voilà. 6 jours passés à discuter, à somnoler, à discuter, à somnoler, à manger un sandwich, à devoir discuter alors qu'on mange son sandwich, à somnoler, à discuter alors qu'on aimerait bien somnoler... bref : rien vendu ! (je vous le rappelle : c'est un marché. Normalement c'est fait pour vendre). En revanche beaucoup de cartes de visites distribuées (tiens ! On aurait dû les vendre !) et la fois dernière cette distribution de cartes avait porté ses fruits par le biais de commandes diverses et variées.
 
C'était donc la dernière fois que j'exposais en tant que "première expo" (on a le droit de redoubler une fois) et la question se pose sur le passage chez les grands, dans la partie payante du GMAC, avec un beau stand bien placé. La réflexion est en cours et se poursuivra dans les prochains mois...je vous tiendrai informés ! 
 
 
Allez ! C'est bien beau d'exposer mais je retourne vite vite à mes commandes professionnelles qui ont pris un peu de retard !
 
A bientôt
 
DM 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

   Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

furtives  le 05-11-2007 à 19:16:48  #   (site)

Bonjour SSZ !

Des exposants proposaient des cartes postales de leurs oeuvres...et je crois bien qu'ils ont amorti la location de leur stand.

Au départ Alexandre avait eu l'idée de nous faire réaliser de petits tirages non numérotés qui auraient été vendus tout encadrés 15/20 euros. Mais nous avons été pris par le temps. Dommage car c'était une très bonne idée.

Pour la vente en ligne des tirages sur mon site je vais remettre la page idoine très bientôt.

A bientôt !

sam  le 05-11-2007 à 18:49:06  #

Tu as eu du courage : 6 jours de foire, ce doit être crevant...
je me souviens d'un article dans un vieux chasseur d'images d'un photographe passionné qui avait monté une expo gratuite de paysages dans une salle à l'entrée d'un syndicat d'initiative en été. c'était un site touristique très fréquenté et à la fin de l'expo, le photographe était effondré du peu d'intérêt des gens (de leur apathie devant les images). aussi paradoxale que cela soit dans notre société "du tout image", bien peu savent "lire" des images. et ceux qui ressentent quelque chose ont souvent du mal à s'exprimer. Indigence intellectuelle qui se résume par "c'est super" ou "c'est nul" sans pouvoir aller plus loin dans le dialogue...(lacune des profs de français ?)
pourquoi ne pas vendre tes tirages sur le web : après paiement, tu permets le téléchargement de la photo haute definition et l'acheteur se débrouille pour la faire tirer sur papier...
et puis, vu la crise actuelle du pouvoir d'achat, une collection de cartes postales est plus abordable qu'un tirage grand format. on appelle ça des stratégies de vente ! as-tu vu des stands qui vendaient des cartes postales ?
en tout cas merci pour tes news : tu reviens du front ! plus expérimenté ! plus décidé j'espère ! plus mordant ? allez, tue david tue !!

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article